Skip to main content

Projets de développement international des universités canadiennes (CUPID)

Détails du programme

Amériques

République dominicaine

Child Protection and Interfamilial Safety, Dominican Republic

Établissement partenaire au Canada :Ryerson University
Établissement partenaire : Autonomous University of Santo Domingo
Dates du projet :mars 2005 à septembre 2011

Objectifs du projet :
The project aims to build the capacity within the Faculty of Social Sciences of the Autonomous University of Santo Domingo (FESS-UASD), the Ministry of Women's Affairs, and the National Council for the Protection of Children and Ministry of Attorney General to design, implement and evaluate effective and sustainable programs and services for children and women at risk. The project will also establish a model for ongoing collaboration among these institutions to increase the effectiveness and impact of services delivered to these vulnerable groups.

Principaux résultats atteints :
Trois programmes d'études ont été créés ou renforcés afin d'appuyer le travail social en République dominicaine, dont un diplôme d'études supérieures, un certificat en travail social et un programme révisé de baccalauréat en travail social. Deux cents étudiants sont inscrits au baccalauréat, 27 professeurs de l'UASD ont terminé le diplôme aux cycles supérieurs en travail social, et 54 employés du Conseil national de protection des enfants ont obtenu le certificat en travail social. De nombreux projets de recherche appliquée, auxquels participent des intervenants clés du gouvernement de la République dominicaine, de la société civile et du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), ont été effectués : la loi qui protège les droits des enfants a été évaluée et des consultations ont été organisées à l'échelle nationale en vue d'élaborer des protocoles nationaux de normes et de pratiques; les organismes de la République dominicaine chargés de la protection de l'enfance ont été répertoriés; les pratiques institutionnelles en matière de protection de l'enfance ont été évaluées à l'échelle du pays; des données sur l'incidence de la maltraitance des enfants et sur les facteurs de risque ont été recueillies, et un rapport sur les résultats a été remis aux intervenants. À titre d'exemple, 1 683 cas de violence envers les enfants ont été signalés et font actuellement l'objet d'une analyse. D'autres activités de collecte de données, auxquelles participent 11 bureaux du ministère du Procureur général, ont été entreprises. Des fonds additionnels de plus de 350 000 $ ont été obtenus pour accroître les retombées du projet.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).