Skip to main content

Projets de développement international des universités canadiennes (CUPID)

Détails du programme

Afrique

Zimbabwe

Establishing a Quality Network for Human Resources Development

Établissement partenaire au Canada :Université Concordia
Établissement partenaire : University of the North, Qwaqwa Campus
Dates du projet :juin 1996 à mars 2001

Objectifs du projet :
Le projet visait à contribuer à l'amélioration des ressources humaines dans le domaine de l'éducation en Afrique du Sud.

Principaux résultats atteints :
Les ressources humaines en éducation ont été renforcées à l'UNIQWA et dans le nord est de la province de Free State, en Afrique du Sud. Trois des étudiants à la maîtrise participants comptaient parmi les jeunes professeurs de l'UNIQWA, et tous les autres, sauf un, travaillaient au sein des systèmes scolaires locaux. Peu après la conclusion du projet, quatre des 18 étudiants participants ont terminé leur mémoire et obtenu leur maîtrise et cinq autres avaient soumis un mémoire à l'évaluation de leur comité. Enfin, d'autres enseignants locaux ont approfondi leurs compétences après avoir participé aux ateliers donnés en cours d'emploi, dans le cadre du projet.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).

Agroforestry: Southern Africa

Établissement partenaire au Canada :University of Alberta
Établissement partenaire : University of Zimbabwe
Dates du projet :août 1996 à juin 2002

Objectifs du projet :
Le projet visait à accroître la capacité de pays du sud de l'Afrique, notamment le Zimbabwe, de former et d'éduquer leurs ressources humaines afin de répondre à leurs besoins en matière de développement en agroforesterie.

Principaux résultats atteints :
Grâce à cette initiative, la University of Zimbabwe a considérablement accru sa capacité de prendre part à des projets d'agroforesterie, comme le prouvent les augmentations importantes de financement de l'extérieur et le nombre de pays étrangers qui font appel à son expertise pour la gestion des ressources naturelles et la protection de l'environnement. Plus de 12 articles ont été acceptés dans des publications internationales, et des présentations ont été faites à des décideurs pour leur faire connaître les résultats de recherches dans des domaines liés à la politique agroforestière. Au-delà de la University of Zimbabwe, plus de 200 professionnels mettent à profit dans leur travail courant les connaissances et les techniques apprises dans le cadre du projet. Les liens entre les établissements participants ont été maintenus et solidifiés par un engagement dans plusieurs nouvelles initiatives auxquelles prennent part des groupes comme l'Agence canadienne de développement international, le ministère du Développement international de la Grande Bretagne, le Centre de recherches pour le développement international et le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).