Skip to main content

Projets de développement international des universités canadiennes (CUPID)

Détails du programme

Afrique

Rwanda

Renforcement de la gouvernance au Rwanda

Établissement partenaire au Canada :École nat d'administration publique
Établissement partenaire : Institut rwandais d'administration et de management
Dates du projet :mai 2004 à septembre 2010

Objectifs du projet :
L'objectif du projet est d'améliorer les capacités de l'Institut rwandais d'administration et de management (RIAM) en matière de formation, de perfectionnement et d'aide-conseil en fonction des besoins de sa clientèle.

Principaux résultats atteints :
Vingt-sept personnes provenant de la fonction publique rwandaise, de RIAM et d'organisations de la société civile ou du secteur privé ont obtenu un diplôme de maîtrise en administration publique de l'ENAP, qui a été offert en partenariat avec le RIAM. Quatre formateurs du RIAM ont été formés comme tuteurs pour aider la diffusion à distance. La bibliothèque a été enrichie de 250 ouvrages. Grâce à ce projet, le RIAM offre des séances de formation, notamment sur les thèmes de la gestion de projets, du suivi et de l'évaluation, de la gestion des ressources humaines et de l'accès des femmes aux postes de décision. Ces modules ont permis la création de programmes personnalisés, comme le programme « Gouvernance et gestion locale » qui a été élaboré et offert à 29 participants de 27 des 29 districts que compte le Rwanda. Cinq formateurs ont été habilités à diffuser le programme. Plus de dix formatrices ont été habilitées à animer des séances diverses sur les thèmes pertinents pour les femmes et 50 femmes y ont participé. Quatorze formateurs ont été formés aux méthodes d'enseignement et d'utilisation des études de cas. Cent vingt personnes ont assisté à une conférence-débats sur les enjeux de la gouvernance au Rwanda.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet.

Rebuilding Health in Rwanda

Établissement partenaire au Canada :Western University
Établissement partenaire : Kigali Health Institute
Dates du projet :mars 2005 à mars 2011

Objectifs du projet :
Le projet vise à collaborer à la reconstruction des programmes de formation des professionnels de la santé et à en accroître les effectifs en mettant l'accent sur l'acquisition de compétences dans les domaines de la prévention et du traitement des maladies contagieuses, en particulier le VIH/sida, ainsi que la santé mentale.

Principaux résultats atteints :
Les enseignants de l'Institut de santé de Kigali (KHI) ont amélioré la qualité de leur enseignement et de leurs programmes et ont intégré à leurs cours des exercices de pensée critique, des études de cas et des méthodes d'enseignement modernes des soins infirmiers. Les études de cas et le contenu des cours du baccalauréat en sciences infirmières ont été élaborés, et la première cohorte du programme a obtenu son diplôme en mars 2010. L'établissement des compétences essentielles des diplômés, le nouveau contenu des cours traitant du VIH/sida et l'intégration des enjeux de santé mentale dans l'ensemble du programme ont permis de renforcer le programme. Les enseignants en sciences infirmières perfectionnent leurs compétences technologiques grâce à un laboratoire informatique de pointe équipé d'un accès Internet et à une formation avancée sur les méthodes d'apprentissage en ligne. De plus, des concepts liés à l'égalité des sexes et à la santé ont été intégrés à l'ensemble des programmes d'études du KHI. Un nouveau module consacré à la santé mentale a été élaboré et propose une méthode de traitement des problèmes de santé mentale chez les enfants qui fait appel à la participation des parents, en particulier des mères. Le projet a également élaboré le contenu d'un programme de baccalauréat en soins infirmiers. Le projet s'attachera aussi à l'élaboration d'une proposition de recherche visant des modules cliniques, à la consultation du ministère de la Santé en vue de mettre sur pied au Rwanda une université consacrée à la santé et aux sciences connexes, ainsi qu'au soutien de trois enseignants qui ont terminé leur maîtrise et d'un enseignant qui a entrepris un doctorat.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).