Skip to main content

Projets de développement international des universités canadiennes (CUPID)

Détails du programme

Asie

Philippines

Philippines Distance Education Development Project - UPCD Tier 2

Établissement partenaire au Canada :Simon Fraser University
Établissement partenaire : University of the Philippines Open University
Dates du projet :septembre 1996 à novembre 2001

Objectifs du projet :
Le projet visait à favoriser l'évolution organisationnelle et pédagogique de la nouvelle University of the Philippines Open University (UPOU).

Principaux résultats atteints :
Grâce au projet, l'UPOU a accru sa capacité de concevoir, de mettre sur pied, d'offrir et de gérer des programmes de télé-enseignement de qualité grâce à la formation d'une masse critique d'éducateurs pour l'UPOU, l'élaboration des programmes et du matériel de télé-enseignement ainsi que des systèmes de soutien à l'enseignement et à l'apprentissage et à sa participation au réseau international en pleine croissance de fournisseurs de programmes de télé-enseignement. L'infrastructure est déjà en place pour offrir les cours et les programmes à un plus grand nombre d'étudiants dans des endroits éloignés des campus principaux de l'université. En outre, on travaille maintenant à accroître l'accès aux ressources d'apprentissage grâce à la création de bibliothèques numériques en ligne et à la mise en oeuvre d'un plan d'accroissement de la capacité en matière de technologies de l'information et des communications dans les centres éloignés.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).

Sex Trade in the Philippines

Établissement partenaire au Canada :Saint Mary's University
Établissement partenaire : Soroptimist International of Angeles City
Dates du projet :novembre 1999 à décembre 2004

Objectifs du projet :
Le projet visait à atténuer les difficultés des jeunes prostituées aux prises avec des propriétaires de bars et des clients qui les exploitent, un milieu hostile à leur cause et un système pénal insensible, en aidant les organismes partenaires des Philippines à renforcer leur capacité d'offrir des programmes de formation axés sur les quatre catégories d'intervenants associés à la prostitution : les représentants du système judiciaire, les policiers, les membres de la collectivité et les prostituées elles-mêmes.

Principaux résultats atteints :
Grâce aux activités du projet, l'attitude des partenaires envers les prostituées est en train de changer, phénomène qui se reflète dans le travail tant des professionnels que des bénévoles au sein de la collectivité. Le National Police Women's Desk, établi à Angeles, est devenu plus proactif dans son assistance aux femmes qui travaillent dans les maisons closes. Fondé et géré par quatre des cinq établissements partenaires des Philippines, le Women Helping Women Centre sert de bureau de projet et de centre d'intervention et de soutien pour les prostituées. Une formation en techniques de subsistance et en alphabétisation, du counselling et le visionnement hebdomadaire de films comptent parmi les services qui y sont offerts. Un des résultats notables du projet est l'établissement d'un solide partenariat entre les organisations philippines participantes. Par exemple, les partenaires du projet collaborent en vue d'offrir des programmes d'extension des services dans les villages. Même si le projet est terminé, ils continuent de travailler ensemble à l'ouverture d'un refuge de courte durée pour les prostituées « secourues » par la police dans les maisons closes.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).