Skip to main content

Projets de développement international des universités canadiennes (CUPID)

Détails du programme

Afrique

Nigeria

Empowering women by building social work capacity in Nigeria

Établissement partenaire au Canada :University of Windsor
Établissement partenaire : University of Benin
Dates du projet :septembre 2006 à juillet 2012

Objectifs du projet :
Le projet vise à améliorer le bien-être des femmes nigérianes, et, par le fait même, celui des hommes et des enfants, en rehaussant la qualité de la formation en travail social offerte à l'université et en milieu de travail ainsi qu'en mettant sur pied des services d'aide sociale durables et équitables dans les collectivités.

Principaux résultats atteints :
Le sénat de l'Université du Benin a approuvé le contenu d'un nouveau programme de maîtrise en travail social, et la première cohorte a été admise en novembre 2007. Elle était formée de jeunes professeurs de l'Université du Benin et de l'Université du Nigeria, ainsi que de fonctionnaires et de travailleurs d'ONG. Vingt-deux étudiants de la première cohorte ont réalisé tous les travaux de cours, des travaux sur le terrain dans diverses agences de service social de l'Afrique du Sud ainsi qu'une simulation d'article. Le département de travail social a ainsi vu le jour. Le contenu du programme baccalauréat en travail social a été revu et inclut désormais des cours consacrés aux principaux domaines de pratique du travail social. Un bureau d'éducation sur le terrain a été mis sur pied au Nigeria sous la supervision du directeur de l'éducation sur le terrain à l'Université York. Un atelier sur la capacité de recherche a été organisé à l'intention de 20 professeurs de l'Université du Benin et de deux membres de la collectivité. Une table ronde intitulée Educating for Social Change: (Re)Visioning Social Education in Nigeria for the 21st Century, a été organisée à Benin City. Plus de 70 éducateurs et étudiants en travail social issus de 11 universités et polytechniques du Nigeria offrant des programmes d'études en travail social de même que des praticiens y ont participé. L'activité a mené à la création de l'Association des éducateurs en travail social du Nigeria.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).

Development of centre for health and development

Établissement partenaire au Canada :University of Toronto
Établissement partenaire : University of Port Harcourt
Dates du projet :octobre 2006 à juillet 2012

Objectifs du projet :
Mettre sur pied un Centre de santé et de développement (CSD) à l'Université de Port Harcourt (UNIPORT) afin de combler une partie des besoins sur le plan des ressources en santé, en commençant par le domaine du VIH-sida, de l'État de Rivers.

Principaux résultats atteints :
Au cours des cinq dernières années (2006-2011), l'équipe de projet s'est consacrée à la mise sur pied du Centre de santé et de développement (CSD) du Collège des sciences de la santé de l'Université de Port Harcourt (UNIPORT), en aménageant un local pour le CSD et en fournissant 114 CD et 39 documents imprimés. Le CSD a pour objectif d'améliorer la base de ressources pour l'éducation, la recherche et les services en santé à la UNIPORT et à l'hôpital universitaire de Port Harcourt. Une évaluation des besoins en matière de dépistage et de traitement du VIH ainsi que de soins aux personnes atteintes dans cinq sites de dépistage qui participent au projet permettra d'orienter les activités de formation organisées dans le cadre du projet. Quatre membres du personnel d'UNIPORT et 273 travailleurs de la santé en milieu communautaire ont reçu une formation : en dépistage à partir d'échantillons de sang séché pour le diagnostic précoce du VIH-sida chez les nourrissons (36); en intégration de la problématique du VIH en Afrique occidentale (44); en consultation et en dépistage du VIH (67); en consultation et communication interpersonnelle (77); en rédaction scientifique (49). De plus, l'UNIPORT a organisé deux ateliers régionaux de l'Association des universités africaines consacrés à l'intégration de la problématique du VIH-sida. Ces activités ont rassemblé 40 représentants de huit universités de quatre pays d'Afrique occidentale. Le CSD a par ailleurs organisé une deuxième activité dans le cadre de la Journée mondiale du sida. Quatre membres de l'équipe ont visité des projets de traitement antirétroviral en milieu universitaire en cours au Malawi et au Kenya afin de connaître leurs méthodes et d'établir une collaboration régionale. Quinze associés de recherche du CSD et chercheurs de la University of Toronto se sont rencontrés pour discuter d'un possible partenariat entre les deux universités. Un programme de mentorat destiné aux professeurs de la UNIPORT a été lancé sur le modèle d'AMPATH (acronyme signifiant « modèle universitaire d'accès aux soins »), une initiative de USAID au Kenya. Le CSD s'est également associé au Comité de la santé de l'Association étudiante de la UNIPORT pour organiser une campagne de sensibilisation au VIH-sida sur le campus pendant la semaine des étudiants. Pendant les 15 mois restants au projet, l'approbation de l'institutionnalisation du CSD par le sénat de la UNIPORT sera prioritaire afin de consolider les résultats atteints à ce jour et de mettre en oeuvre le plan d'affaires. Le CSD pourra ainsi poursuivre sa croissance et répondre aux besoins de la UNIPORT, de l'UPTH et de l'État de Rivers. À terme, le projet aura permis l'établissement permanent du CSD à l'Université.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet (disponible en anglais seulement).