Skip to main content

Projets de développement international des universités canadiennes (CUPID)

Détails du programme

Afrique

Maroc

Renforcement des compétences infirmières

Établissement partenaire au Canada :Université de Montréal
Établissement partenaire : Division des ressources humaines, Ministère de la Santé
Dates du projet :mars 2003 à mars 2009

Objectifs du projet :
Le projet contribuera à l'amélioration de la santé de la population marocaine en rehaussant la qualité des soins infirmiers offerts au niveau des soins de santé de base et dans les hôpitaux.

Principaux résultats atteints :
La première cohorte du deuxième cycle d'études paramédicales comportant 30 lauréats a terminé ses études en juillet 2004. Les modules du programme ont été révisés et cinq nouveaux modules s'y sont greffés. Le programme délocalisé de maîtrise en sciences infirmières a démarré en octobre 2004 avec 14 étudiants marocains. Ces étudiants ont accès à une salle munis d'ordinateurs et d'accès Internet et ont eu l'occasion de s'inscrire à un cours et de suivre ce cours en ligne.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet.

Réutilisation des eaux usées rurales au Maroc

Établissement partenaire au Canada :University of Guelph
Établissement partenaire : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II
Dates du projet :mars 2005 à septembre 2011

Objectifs du projet :
L'objectif du projet est de renforcer les capacités de l'Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) Hassan II à former des spécialistes, des techniciens et des ingénieurs qualifiés dans le domaine de la gestion du traitement et de la réutilisation des eaux usées.

Principaux résultats atteints :
En étroite collaboration avec le gouvernement et l'industrie, ce projet a démontré l'efficacité d'une nouvelle technologie de gestion des eaux usées résidentielles au Maroc. A ce jour, le projet a formé 17étudiants de maîtrise en hydrologie et gestion des eaux usées ainsi qu'en génie rural. Ces derniers sont tous employés dans ce secteur. Cette technologie permet également d'expérimenter sur les sols agricoles des résidus solides et liquides qui découlent de la fabrication de l'huile d'olive. Ainsi, le projet a construit une station pilote de traitement et de réutilisation des eaux usées à l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV) de Rabat. Ayant beaucoup de succès, celle-ci a été présélectionnée par la banque mondiale pour servir de modèle à l'échelle du Maroc pour les communautés de moins de 10 000 habitants. Cette station continue de servir pour les projets de recherches en génie rural et la formation des étudiants marocains. La formation axée sur l'expérience pratique en laboratoire a enrichi le programme de maîtrise dont profiteront d'autres étudiants. Par ailleurs, plus de 900 professeurs, représentants de l'industrie et du ministère ainsi que des membres de la collectivité rurale ont reçu une formation dans le cadre de 16 ateliers. Les avancées technologiques spectaculaires effectuées dans le cadre du projet ont produit d'autres résultats. L'Office régional de mise en valeur des produits agricoles (ORMVA) de Marrakech a mis à disposition de l'IAV des terrains d'expérimentation pour l'épandage de margines. Le projet a aussi favorisé la construction et l'acheminement de micro-digesteurs et de deux chambres noires, ce qui a permis de mener divers tests nécessaires aux résultats de recherche. Ces résultats ont été communiqués lors de conférences et publiés dans les publications scientifiques afin que la nouvelle technologie soit reproduite ailleurs.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, voir la description détaillée du projet.