Skip to main content
Communiqué

Des recteurs discutent avec leurs partenaires brésiliens du transfert de la recherche universitaire vers le secteur privé

28 avril 2012

Campinas, Brésil– Des recteurs canadiens se sont rendus à Campinas aujourd’hui pour visiter l’Université de Campinas (Unicamp), un carrefour de la recherche et de l’innovation au Brésil. Une trentaine de recteurs qui prennent part à la mission organisée par l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC) au Brésil ont visité les installations et discuté avec leurs homologues de stratégies conjointes de transfert de la recherche universitaire vers le secteur privé visant à accroître la prospérité du Canada et du Brésil.

Huit universités canadiennes ont signé aujourd’hui des ententes avec Unicamp en matière de mobilité des étudiants et des professeurs, de recherche concertée et d’élaboration de programmes d’études conjoints.

« Unicamp illustre parfaitement les retombées dont profiteront les étudiants et les professeurs canadiens, de même que l’ensemble de la société canadienne, grâce aux partenariats avec les établissements d’enseignement brésiliens, a déclaré Stephen Toope, recteur de la University of British Columbia et président du conseil d’administration de l’AUCC. Cette université est un incubateur d’idées novatrices et d’entrepreneuriat, un agent catalyseur de nouvelles connaissances et de participation du secteur privé. En collaborant avec des établissements comme Unicamp, le Canada pourra cultiver les compétences et le talent dont il a besoin pour saisir les occasions offertes dans un contexte de mondialisation. »

La visite d’aujourd’hui s’est ouverte sur une allocution de Son Excellence, le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, consacrée à la question du transfert de la recherche universitaire vers le secteur privé en vue de créer des collectivités novatrices, et sur un discours de l’honorable Gary Goodyear, ministre d’État chargé des Sciences et des Technologies. Des recteurs canadiens ont également participé à une discussion sur le sujet avec leurs partenaires brésiliens. Cet après-midi, les participants à la mission de l’AUCC assisteront à une démonstration au laboratoire brésilien de lumière synchrotron (LNLS) organisée conjointement avec le Centre canadien de rayonnement synchrotron (CCRS) de la University of Saskatchewan.

« Il est essentiel de renforcer les liens du Canada avec le réservoir mondial d’idées pour faire progresser la stratégie canadienne en matière de sciences et de technologie, a affirmé le ministre Goodyear. Les ententes conclues aujourd’hui favoriseront la collaboration entre établissements brésiliens et canadiens qui effectuent de la recherche de calibre mondial. La collaboration bénéficiera aux entreprises qui souhaitent prendre de l’expansion grâce à l’innovation et améliorera la qualité de vie des Canadiens et des Brésiliens en stimulant la création d’emplois de qualité, la croissance économique et la prospérité à long terme. »

Au cours de la dernière année, le LNLS a adapté le logiciel du CCRS, qui permet aux scientifiques d’accéder à des faisceaux synchrotron, d’analyser des données et de stocker des renseignements à distance afin de permettre aux chercheurs et à leurs étudiants de collaborer malgré les milliers de kilomètres qui les séparent. Les étudiants brésiliens aux cycles supérieurs qui travailleront au CCRS pourront ainsi collaborer avec leurs superviseurs au Brésil, qui seront en mesure de suivre leurs expériences en temps réel.

« Il est très inspirant de voir de nos propres yeux les installations de recherche et d’innovation de haut calibre que possède le Brésil, a expliqué Peter MacKinnon, recteur de la University of Saskatchewan et membre du conseil d’administration de l’AUCC. Les nombreuses synergies entre les capacités de recherche et les intérêts canadiens et brésiliens nous font entrevoir d’incroyables possibilités pour les partenariats bilatéraux au cours des mois et des années à venir. »

La délégation de recteurs canadiens se dirigera maintenant vers Rio de Janeiro pour visiter d’autres instituts de recherche de calibre mondial, et ira ensuite à Brasília pour prendre part à des rencontres avec des partenaires gouvernementaux et visiter des établissements d’enseignement supérieur et des installations de recherche.

La mission des recteurs canadiens au Brésil est dirigée par le gouverneur général du Canada. L’AUCC, porte-parole des universités canadiennes, représente 95 universités et collèges universitaires canadiens publics et privés à but non lucratif.

-30-

Remarques aux rédacteurs en chef : Vous trouverez ici la liste de toutes les annonces faites aujourd’hui.

Personnes-ressources

Au Brésil :
Helen Murphy
Gestionnaire des communications
Association des universités et collèges du Canada
hmurphy@aucc.ca
613 563-1236, poste 238
Portable : +1-613 608-8749

Atendimento à Imprensa no Brasil
MAPA Comunicação Integrada – São Paulo
Karoline Pereira – Atendimento
karoline@mapacomunicacao.com.br
Débora Kojo – Coordenadora de Núcleo
55 (11) 6182.4881 / 5096.3137 / 2501.8374
www.mapacomunicacao.com.br

À Ottawa :
Mélanie Béchard
Agente des communications
Association des universités et collèges du Canada
mbechard@aucc.ca
613 563-1236, poste 306

Sujets : Brésil