Les universités canadiennes annoncent 59 nouveaux programmes de partenariats, de bourses d’études et de mobilité à Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, Brésil, le 26 avril 2012 – Des recteurs canadiens ont permis d’accroître la capacité de recherche et d’innovation du Canada aujourd’hui en signant 35 ententes et protocoles d’entente avec 18 établissements d’enseignement brésiliens. Ils ont par ailleurs annoncé 13 nouveaux programmes de bourses d’études et de mobilité à l’intention des étudiants brésiliens et canadiens.

Les recteurs de 12 universités canadiennes et leurs homologues brésiliens ont procédé à la signature des ententes à l’occasion de la table ronde des recteurs organisée à Rio de Janeiro dans le cadre de la mission des recteurs canadiens au Brésil qui se déroule du 25 avril au 2 mai. Les partenariats prennent la forme de programmes de mobilité des professeurs et des étudiants et de collaborations en recherche dans des domaines d’intérêt commun. La table ronde, qui s’est ouverte sur une allocution de Son Excellence, le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, a permis aux dirigeants universitaires des deux pays d’explorer les occasions et les stratégies visant à accroître la collaboration bilatérale en enseignement supérieur.

Les ententes conclues représentant des investissements de 1,72 M$ de la part des universités canadiennes et de 1,45 M$ de la part du gouvernement canadien. La valeur des nouveaux programmes de bourses d’études et de mobilité annoncés avoisine les 1,71 M$.

« Cet engagement sans précédent envers la collaboration bilatérale multipliera les occasions offertes aux étudiants et aux chercheurs du Canada et du Brésil au cours des prochaines années », s’est réjoui Stephen Toope, recteur de la University of British Columbia et président du conseil d’administration de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC). Nous sommes tous appelés à contribuer à résoudre les problèmes mondiaux les plus complexes. Par ces ententes, nous pourrons rassembler certains des plus brillants cerveaux. Nous sommes prêts à relever le défi. »

« La plupart des activités universitaires ne connaissent pas de frontières, a expliqué Amit Chakma, recteur de la Western University et président du Comité consultatif sur la stratégie internationale en matière d’éducation du gouvernement canadien. Le Brésil offre à nos universités de nombreuses occasions de poursuivre leurs objectifs en recherche et en éducation dans le cadre de partenariats stratégiques. En travaillant de concert, les établissements canadiens et brésiliens pourront commercialiser plus rapidement leurs découvertes et favoriser la croissance économique au profit des habitants des deux pays. »

Les universités canadiennes ont manifesté leur intérêt à l’égard du nouveau programme Science sans frontières du gouvernement brésilien en prenant les mesures nécessaires pour accueillir les meilleurs étudiants brésiliens au premier cycle et aux cycles supérieurs. Annoncé par la présidente Dilma Roussef en 2011, cet ambitieux programme offrira aux jeunes Brésiliens 75 000 bourses pour aller étudier à l’étranger. Le secteur privé du Brésil a contribué au programme en finançant 26 000 bourses supplémentaires. Le 24 avril 2012, le gouverneur général du Canada a fait une déclaration à Brasilia, en présence de la présidente Rousseff, pour annoncer que le Canada accueillera 12 000 étudiants brésiliens au premier cycle, aux cycles supérieurs et au postdoctorat dans le cadre du programme Science sans frontières.

Les universités canadiennes procéderont de diverses manières pour recruter les boursiers du programme Science sans frontières. Le consortium formé de la University of Alberta, de l’Université Laval, de la Dalhousie University et de l’Université d’Ottawa, le CALDO, a déjà signé une entente avec les organisations responsables du programme au Brésil (la CAPES et le CNPq), en vue d’accueillir des étudiants au premier cycle et aux cycles supérieurs; l’AUCC, en collaboration avec le Bureau canadien de l’éducation internationale, a également conclu une entente avec la CAPES en vue d’accueillir des étudiants brésiliens au premier cycle dans l’ensemble de ses établissements membres; le partenariat canadien Mitacs permettra quant à lui à 450 étudiants brésiliens au premier cycle d’effectuer un séjour dans diverses universités canadiennes par l’intermédiaire de son programme Globalink de 2012 à 2014.

Certaines universités canadiennes offriront par ailleurs aux boursiers du programme Science sans frontières une aide financière complémentaire à celle qui leur est versée par le gouvernement brésilien.

La délégation de recteurs canadiens se dirige maintenant vers São Paulo en vue de participer au forum Canada-Brésil sur l’innovation le 27 avril. Les participants au forum se pencheront sur les moyens d’accroître la collaboration entre les universités et le secteur privé au sein de l’économie mondiale.

La mission au Brésil est dirigée par le gouverneur général du Canada. L’AUCC, porte-parole des universités canadiennes, représente 95 universités et collèges universitaires canadiens publics et privés à but non lucratif.

-30-

Remarques aux rédacteurs en chef : Vous trouverez ici la liste de toutes les annonces faites aujourd’hui.

Personnes-ressources

Au Brésil :
Helen Murphy
Gestionnaire des communications
Association des universités et collèges du Canada
hmurphy@aucc.ca
613 563-1236, poste 238
Portable : +1-613-608-8749

Atendimento à Imprensa no Brasil
MAPA Comunicação Integrada – São Paulo
Karoline Pereira – Atendimento
karoline@mapacomunicacao.com.br
Débora Kojo – Coordenadora de Núcleo
55 (11) 6182.4881 / 5096.3137 / 2501.8374
www.mapacomunicacao.com.br

À Ottawa :
Mélanie Béchard
Agente des communications
Association des universités et collèges du Canada
mbechard@aucc.ca
613 563-1236, poste 306